LE SILICIUM ORGANIQUE SELON LE DR SAUBENS LE LOCH


Docteur SAUBENS

Le Docteur R. SAUBENS LE LOCH, né à Bordeaux (France) et Lauréat de la Faculté de Médecine de Bordeaux, a eu très tôt connaissance des travaux de Norbert DUFFAUT et des scientifiques réputés qui entourèrent cette découverte. Travaillant en collaboration avec le Docteur G. RAGER, éminent cardiologue, il expérimente les effets bénéfiques de ce produit naturel dans la pathologie vasculaire (problèmes d’artères, de suite d’infarctus, etc.). Clinicien de formation et après avoir pratiqué pendant 23 ans avec une réputation internationale, il s’oriente en 1999 vers les médecines naturelles en reprenant les travaux scientifiques de ses Maîtres et en créant son propre laboratoire de compléments alimentaires et cosmétiques, essentiellement dérivés du Silicium Organique.

ORGANIQUE … ? Vous avez dit Silicium «organique»... ?

La bonne blague si le Silicium n’était pas sous une forme organique il n’aurait strictement aucun intérêt en Médecine. Le silicium comme le magnésium comme le fer sont des minéraux contenus dans l’écorce terrestre. Ils doivent tous prendre un déguisement chimique qui les rendent assimilables par les mammifères et l’homme en particulier. Si vous êtes anémié il ne sert à rien de sucer une règle en fer, si vous manquez de Calcium ne sucez pas un bout de craie. Vous irez donc demander à votre conseiller (magasin ou pharmacie) du Calcium, du fer ou du magnésium qui nécessairement sera sous une forme «organique».

D’où vient alors cet abus de langage ?

On connaissait depuis longtemps le Silicium, on savait qu’il était apporté à l’organisme humain par les eaux , et les plantes. Toutes les plantes contiennent du Silicium. Elle savent pomper dans le sol le Silicium minéral et le raffiner, le déguiser pour le rendre assimilable d’abord par leur propre organisme de plantes puis par les organismes humains qui consomment ces plantes.

Lorsque Norbert DUFFAUT découvre un déguisement chimique – directement assimilable par l’homme – sans passer par la plante … ! il s’écrie : "j’ai découvert UN SILICIUM ORGANIQUE" C’est-à-dire un silicium minéral transformé (SILANOL) de telle manière qu’il pénètre dans le corps humain sans passer par la consommation de plantes. Mais cette découverte n’aurait pu aboutir sans la collaboration éminente de Ph VOISIN qui permit de stabiliser la molécule. Le process de fabrication de produits cosmétiques de mon laboratoire est directement lié aux brevets déposés par ces deux savants en 1986.

Norbert DUFFAUT réalisa une synthèse de ce silicium assimilable sous forme de « silanol ».

Les Administrations compétentes Françaises (AFSAAPS, DGCCRF) ont pendant 7 ans et à mon instigation reconnu le silicium organique sous cette forme comme un complément alimentaire à part entière. Hélas ! des fonctionnaires de Bruxelles ont, en Décembre 2009, interdit les « silanols « en tant que produits buvables. Pour quelles raisons... ? Nul ne saurait intelligemment répondre.... ! Cependant depuis avril 2016, les administrations Européennes l’ont requalifié en avril 2016 le MONOMETHYLSILANETRIOL (MMST) - LLR comme complément alimentaire.

Quoi qu’il en soit l’utilisation de la molécule découverte par N.DUFFAUT a permis d’étudier et de prouver la grande efficacité du Silicium Organique dans de très nombreuses pathologies de l’organisme humain. Mais l’humanité avait vécu avant la découverte des silanols et ce sont essentiellement les plantes puisque le silicium contenu dans les eaux minérales est sous forme de silicate donc peu assimilable.

Toutes les plantes contiennent du silicium certaines plus que d’autres : ortie, prêle, échalote, ail mais celle qui en contient le plus est incontestablement le BAMBOU. C’est donc aux plantes riches en silicium qu’il faut faire appel. Il convient donc d’abord de s’assurer que la plante utilisée est bien riche en silicium !

Le Bambou (bambusea arundinacea) Connu depuis des millénaires pour ses vertus reminéralisantes, c’est la partie jeune de la plante (dénommée turion) qui est particulièrement riche en Silicium pour permettre le développement futur de celle–ci. Contrairement à certains produits, notre base de Silicium n’est pas de la plante réduite en poudre mais un exsudat de ces pousses (titrée à 60% de Silice) constituant un réservoir naturel de Silice.

Pourquoi apporter un complément de silicium organique et en quelle quantité ?

Pourquoi apporter un complément de Silicium organique

Naturellement, comme les cheveux ont tendance à grisonner à partir d’un certain âge, le taux de SILICIUM diminue dans l’organisme. Ce manque est d’autant plus prononcé que les modes de vie alimentaire ont changé, que la sollicitation de l’organisme - ne serait-ce que par la pratique d’activités physiques - fait consommer à l’organisme davantage d’oligo-éléments en général, et de Silicium en particulier. L’augmentation de la longévité de vie, la qualité désirée de cet allongement, car il ne s’agit pas seulement comme le disait le Professeur LABORIE de : « donner des années à la vie mais aussi de la vie aux années ! » justifie tout naturellement l’apport de Silicium.

Mode d'action du silicium organique

Il assure la bonne cohésion du tissu collagène L’ensemble du corps humain est fait d’une armature collagène dans laquelle, suivant les organes, viennent se « prendre » les cellules musculaires et les oligo-éléments : Articulations : constituants des cartilages Os ; les oligo-éléments Calcium, Magnésium, Phosphore Vaisseaux : les cellules musculaires qui en forment les parois Derme, etc. Bref excepté la cornée de l’œil, les ongles déjà constitués, et les cheveux déjà poussés, l’ensemble du corps humain est concerné par la bonne qualité de ce tissu collagène FONDAMENTALE pour un bon état et un bon fonctionnement de l’organisme dans sa totalité.

Le SILICIUM assure le bon tramage et la bonne qualité de ce tissu collagène en réalisant des ponts de liaison solides entre les fibres qui le constituent. Cette première vertu est mise à profit dans tous les produits de la gamme de l'Institut du Docteur Saubens. Arthrose, Rhumatismes, Ostéoporose, Arthrite en général quelle que soit la localisation ; durcissements des artères, (artériosclérose), problèmes d’insuffisance veineuse ; problèmes de l’élasticité de la peau. Foie, reins, poumons, cœur, l’ensemble des viscères étant construits de la même armature collagène, il est tout à fait EVIDENT que le Silicium, influant sur la trame qui les constitue, a des actions très bénéfiques sur les pathologies de chacun de ces organes.

Il assure la bonne transmission des principes actifs dans l’organisme Grâce à ses propriétés "optoquantiques reverse" (*) le Silicium sous sa forme minérale est un excellent conducteur. Haut lieu de recherches en micro-informatique la Silicone Valley lui doit son nom ! Ainsi, se liant facilement avec d’autres oligo-éléments (Magnésium, Sélénium, Phosphore, etc. ou avec d’autres principes actifs), il les achemine vers les cibles auxquelles ces éléments sont destinés. Il renforce ainsi l’action de ces principes actifs, il en potentialise les effets bénéfiques.

Le Silicium a reçu le surnom de "Molécule locomotive".

(*) Ce mot un peu rébarbatif veut seulement dire que le Silicium sous sa forme organique change facilement de polarité (positive ou négative) comme le courant électrique et capte aisément les oligo-éléments ou autres molécules qui passent dans son orbite.

Les actions bénéfiques du Silicium ont fait l’objet de travaux SCIENTIFIQUES très sérieux qui alourdiraient ici notre propos.

Pour plus de détails sur les bienfaits du silicium j vous invite a lire le livre LE SILICIUM ORGANIQUE : vecteur de vitalité aux editions Chariots d'or

En résumé :

La silice organique entre dans la constitution de nombreux composants assurant le soutien des différents tissus qui jouent chacun des rôles spécifiques pour le corps humain :

  • Les os

La ­minéralisation des os intervient tout au long de la vie.

  • Les articulations

Le collagène et le tissu conjonctif (cartilages…) assurent la souplesse et l’élasticité des tissus.

  • Les cheveux et les ongles

La kératine permet de densifier la chevelure et rendre les ongles moins cassants.

  • La peau

La fermeté des tissus doit être maintenue pour garder une peau tonique.

  • Les artères

Elles sont constituées de nombreux vaisseaux sanguins dont l’élasticité et la fermeté doivent être préservées.

Des travaux prometteurs mettant en avant la silice

Des travaux de recherche ont montré un rôle actif de la silice dans le soulagement des douleurs articulaires.

Des apports augmentés de silice organique dans l’alimentation pourraient favoriser l’effet anti-inflammatoire.

Par ailleurs, le suivi de cohortes de populations aux États-Unis a montré une corrélation entre les apports en silice et l’amélioration de la densité osseuse.

La présence accrue de silice dans l’alimentation contribuerait au rôle structurant du collagène de l’os et des tissus conjonctifs présents dans toutes les parties du corps

Bien que ces données demandent à être confirmées à plus grande échelle et dans plusieurs pays, ces travaux ouvrent des voies intéressantes de recherche pour le futur.

Bon à savoir

Le collagène, un rôle clé pour les articulations

Le collagène est responsable de la cohésion des tissus et des organes. Il favorise leur bonne hydratation, résistance et souplesse. Les tissus conjonctifs, quant à eux, agissent comme une forme de « colle » qui assure le soutien, le remplissage et l’isolant protecteur du corps.


Posts récents

Voir tout

© peps aroma. Créé avec Wix.com

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • White Google+ Icon